Aux Vertus des Plantes
Categories

Raifort

Ses vertus ne sont pas sans rappeler celles de son cousin, le Cochléaria officinal. Comme lui, il est un des végétaux antiscorbutiques les plus puissants. Ses énergiques propriétés apéritives et stimulantes le font employer contre l’anémie et le manque d’appétit. Il tonifie l’estomac et en excite les sécrétions. Diurétique, on l’emploie aussi dans l’hydropisie, la goutte et les rhumatismes. Expectorant, on l’administre dans les catarrhes chroniques, l’asthme, la bronchite.
La racine de Raifort doit être récoltée à plus d’un an et à moins de deux ans. Elle ne perd pas ses propriétés par sa dessiccation lorsque celle-ci a été bien conduite, c’est-à-dire à la chaleur du soleil ou d’une étuve faiblement chauffée. A l’extérieur, le Raifort peut remplacer la Moutarde comme rubéfiant.



Famille des Cruciféracées. Cette plante est le Cochléaria de Bretagne, mais on l’appelle généralement Raifort. Elle porte encore les noms de Cran, Cranson, Moutarde des capucins.

Interne

Le Raifort, en condiment, convient admirablement aux charcuteries fumées, dont il aide la digestion.
Vin tonique et antianémique. Laisser macérer, durant 24 heures, 30 g de racine fraîche de Raifort dans un litre de vin blanc. On peut ajouter la même quantité de feuilles fraîches de Cochléaria (la racine de Raifort et les feuilles de Cochléaria sont souvent mêlées dans des compositions d’officine telle que le « sirop de Raifort composé », le « vin antiscorbutique », etc.). On prend un verre à madère de ce vin avant chaque repas. Cette même macération peut aussi être faite avec de la bière.
Infusion. 15 à 30 g par litre d’eau bouillante. On laisse macérer 12 heures et on prend deux tasses par jour entre les repas.
Sirop de Raifort. Pour les enfants lymphatiques, rachitiques, sans appétit, couper la racine fraîche en rondelles que l’on saupoudre de sucre. Laisser macérer dans un bocal de verre bien bouché. Recueillir le jus qui se forme et donner une cuillerée à soupe par jour.

Externe

Cataplasme rubéfiant de pulpe de racine fraîche râpée, dans la grippe, la bronchite aigüe, la congestion pulmonaire.
Poudre révulsive au Raifort. Pulvériser la racine soigneusement séchée. On se sert de cette poudre, qu’on peut éventuellement mêler au cinquième de son poids de farine de Moutarde, comme d’un sinapisme ordinaire.
Excitant fortement la sécrétion salivaire, on peut encor mâcher la racine pour combattre le déchaussement des gencives.

  • Antiscorbutique
  • Stimulant
  • Diurétique
  • Expectorant
  • Rubéfiant

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CONTACT
Question(s)
par Email
Nom*
Prénom*
Email (identique à paypal svp)*
Date de naissance
Document éventuel
Votre Question 1 (claire et précise svp)
Votre Question 2 (claire et précise svp)
Votre Question 3 (claire et précise svp)
Votre Question 4 (claire et précise svp)
Votre Question 5 (claire et précise svp)
Vérification
Votre règlement PAYPAL*