Aux Vertus des Plantes
Categories

nevrite

Camomille Allemande

Le nom de genre Matricaria vient du latin matrix, -icis « 1. reproductrice, femelle, 2. matrice » (Gaffiot) et du suffixe -arius, -aria, par allusion aux vertus emménagogues de la plante.

Le terme de camomille remonte au grec chamaimelon χαμαιμηλον, littéralement « pomme du sol », le parfum de la camomille rappelant aux Grecs celui des pommes.

L’ancien épithète spécifique recutita est une flexion du latin recutitus « circoncis » (Gaffiot) par allusion au fruit sans pappus.

Histoire
Des plantes de type “camomille” ont été utilisées dans les pharmacopées de l’Antiquité aussi bien en Égypte, qu’en Grèce ou à Rome et les anciens Germains (Warnes, Haries, Jutes, Angles, etc.) connaissaient déjà ses vertus médicinales. Bien qu’il soit souvent difficile d’identifier exactement les plantes mentionnées dans les textes anciens en termes d’espèces botaniques (une notion moderne qui n’a commencé à se préciser qu’au XVIIIe siècle avec Linné et Buffon), le latiniste de l’EPHE, Jacques André, y a reconnu la Matricaria chamomilla sous 16 phytonymes différents (aloitica, anthemis 3, apiana, beneola, chamaemelon 1, eranthemis, etc.).

L’encyclopédiste romain du Ier siècle, Pline, lui-même donnait six noms synonymes et précisait que « il y en a trois sortes qui ne diffèrent que par le feuillage et qui ne dépassent pas une palme ; elles ont de petites feuilles semblables à celles de la rue, blanches, couleur de pomme ou pourpres. » (H.N., livre XXII, 53). Stéphane Schmitt, le traducteur de Pline, indique que ces « trois sortes » sont les trois espèces, actuellement nommées : matricaire camomille Matricaria chamomilla, matricaire dorée M. aurea et Anthemis rosea, la différence de couleur porte en réalité sur la fleur, non sur le feuillage.

Sous Charlemagne, le capitulaire De Villis (De villis vel curtis imperialibus) daté de l’an 812 recommandait la culture d’un certain nombre de plantes potagères dans les jardins du domaine royal. Parmi celles-ci, on trouve febrefugia qui pourrait être la matricaire camomille.




HE Eucalyptus à fleurs multiples à cryptone

Indications (VT +) :

  • Entérocolite amibienne ++
  • Urétrites gonococcique et/ou chlamydienne ; prostatites virale et congestive ++, épididymites bactérienne et virale, varicocèle ; dysplasie du col, condylome +++
  • Rhinopharyngite, bronchite, asthme (hors crise)
  • Névralgies, névrite virale +
  • Polyarthrite rhumatoïde +
  • Paludisme ++

Contre-indications : Bébé, jeune enfant et grossesse (neurotoxique et abortive)




HE Menthe poivrée

Indications (VT +) :

  • Insuffisance hépato pancréatique +++, indigestion, dyspepsies, vomissements, mal des transports
  • Aérophagie, aérocolie, hépatites virales, cirrhose, coliques hépatiques, colites inflammatoire et spasmodique, ulcère, atonie gastro-intestinale, gastralgie, entéralgie, fièvre-jaune
  • Cystites, prostatite, coliques néphrétiques
  • Dystonie neurovégétative, asthénie, migraine, céphalées +++
  • Zona, névrite virale (dont celle du nerf optique), névralgies, sciatique ++ ;
    Prurits (urticaire, eczéma) ++
  • Accouchement
  • Rhinite, sinusite, otite, laryngite
  • Trouble de la vision (d’origine circulatoire), éréthisme, hypotension, lipothymie

Contre-indications : Bébé avant 30 mois par voie orale ; usage externe, sauf très localisé (front, tempes, et lobes des oreilles)


ges



HE Origan à inflorescences compactes

Indications (VT +) :

  • Rhino-broncho-pneumopathie infectieuse +++
  • Oropharyngite, entérocolite, dysenteries, amibiase +++
  • Néphrites, cystites +++
  • Névrites +
  • Bactériémie, virémie, paludisme +++
  • Adénites ++
  • Hypotension +
  • Asthénie, fatigue nerveuse ++

Contre-indications : Usage cutané, sauf très localisé (dermocaustique)




HE Solidage pubérulent

Indications (VT +) :

  • Artérite +++, endocardite, péricardite, spasmes coronariens ; lymphangite, adénites
  • Insuffisance splénique, grande anémie
  • Névrites, sciatique, névralgie du trijumeau ++
  • insomnie +

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques




HE Achillée de Ligurie

Indications (VT +) :

  • Insuffisance hépatobiliaire + ;
  • Néphrite ++ ;
  • Rhumatismes +++, entorses, foulures + ;
  • Névrites, névralgies ++++ ;
  • Infection respiratoire catarrhale +.

Contre-indications : Bébé, enfant, grossesse (neurotoxique, abortive par la présence de cétones).




HE Estragon

Indications (VT +) :

  • Aérophagie, colites inflammatoire et spasmodique +++
  • Dysménorrhées, douleurs prémenstruelles +++
  • Spasmophilie ++++
  • Névrites, sciatique

Contre-indications : Aucune connue

.




HE Genévrier commun des montagnes

Indications (VT +) :

  • Rhumatismes, arthrite +
  • Névrites, sciatique +
  • Colites inflammatoire et spasmodique, entérocolite fermentaire ++
  • Dermatoses
  • Dystonie neurovégétative ++.

Contre-indications : Aucune connue





HE Eriocéphalée

.

Indications (VT +) :

  • Anxiété, stress, choc nerveux, dépression +++
  • Névrites, névralgies ++

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques

.




HE Lavande aspic à cinéole

Indications (VT +) :

  • Rhinite, trachéite et bronchite virales, toux quinteuse +++
  • Brûlures sévères (en première intention) ++++, acné suintant ++, mycose (pied d’athlète) +
  • Entérocolite virale +++
  • Rhumatismes, polyarthrite rhumatoïde +
  • Névrites névralgies ; asthénie

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques (pour ce chémotype)




CONTACT
Question(s)
par Email
Nom*
Prénom*
Email (identique à paypal svp)*
Date de naissance
Document éventuel
Votre Question 1 (claire et précise svp)
Votre Question 2 (claire et précise svp)
Votre Question 3 (claire et précise svp)
Votre Question 4 (claire et précise svp)
Votre Question 5 (claire et précise svp)
Vérification
Votre règlement PAYPAL*