Aux Vertus des Plantes
Categories

péricardite

HE Solidage pubérulent

Indications (VT +) :

  • Artérite +++, endocardite, péricardite, spasmes coronariens ; lymphangite, adénites
  • Insuffisance splénique, grande anémie
  • Névrites, sciatique, névralgie du trijumeau ++
  • insomnie +

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques




HE Melaleuca blanc

Indications (VT +) :

  • Péricardite ++
  • Petite insuffisance hépatique, entérocolites spasmodique et infectieuse +++
  • Varices, hémorroïdes, anévrisme (adj.) ++
  • Leucémies (certaines)
  • Polyarthrite rhumatoïde, arthrose
  • Eczéma surinfecté
  • Sinusite, otite
  • Spasmophilie ++
  • Névrite virale

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques




HE Eucalyptus citronné à citronnellal

Indications (VT +) :

  • Arthrite +++ (cervicodorsale, phalangienne, épicondylienne…), polyarthrite rhumatoïde ++, rhumatismes
  • Péricardite, coronarite, hypertension
  • Cystites, vaginite
  • Zona

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques




HE Solidage du Canada

Indications (VT +) :

  • Péricardite ++, endocardite ++, artérite +++, hypertension +
  • Nervosisme, déséquilibres neurovég.
  • Petite insuffisance hépatique (toxémie, empoisonnement) +

Contre-indications : Aucune connue aux doses physiologiques

.




HE Hedychium

Indications (VT +) :

  • Asthme chez l’hypersthénique ++
  • Petite insuffisance hépatique, amibiase +++
  • Prostatite +
  • Agitation, crise d’épilepsie (diminue l’intensité) +
  • Péricardite +

Contre-indications : Toxicité en cours d’étude




Oignon

Tous possèdent, en plus de leur valeur alimentaire, de précieuses vertus médicinales.

L’Oignon a toujours joui d’une solide réputation diurétique. Dioscoride le recommandait cuit pour chasser les urines, Pline considérait son suc comme le meilleur remède de l’hydropisie. L’action diurétique de l’Oignon porte surtout sur l’élimination du chlorure de sodium : il est donc tout indiqué dans toutes les rétentions hydro-sodées (œdèmes, ascites, cirrhose, pleurésies, péricardites).

Plus récemment, F. Ramond dans le traitement du prostatisme : il améliore notablement l’état des malade ou, tout au moins, permet de les préparer favorablement à une éventuelle intervention chirurgicale.

L’Oignon est doué, d’autre part, d’une action anti-infectieuse indéniable (l’extrait d’Oignon est utilisé dans les stomatites et les affections bucco-pharyngées). Vis-à-vis du staphylocoque – responsable des furoncles et anthrax – il se comporte même comme un véritable antibiotique. Cette action, jointe à celle, adoucissante et émolliente, que lui procure la cuisson, le rend précieux comme pectoral dans les toux et les catarrhes bronchiques.

Il a été aussi reconnu que, grâce au principe actif qu’il contient, la glucokinine, l’Oignon était doué de propriétés hypoglycémiantes, ainsi que l’ont prouvé les travaux de J. B. Collip, confirmés par Janot et Laurin.

Possédant un pouvoir antiscorbutique démontré, l’Oignon est aussi un stimulant de l’appétit et de la digestion. Carminatif bien connu, il lutte contre la constipation et les flatulences, tout en désinfectant l’intestin. Cru, il doit toutefois être déconseillé à ceux qui souffrent d’hyperacidité, car il augmente l’acidité du suc gastrique.

Dernièrement, une étude originale de cardiologues britanniques a montré qu’un régime riche en Oignons frits ou bouillis, en augmentant la fluidité du sang, diminuait les risques de thrombose et d’infarctus, même si, par ailleurs, la nourriture est très riche : en somme, un régime « aux petits Oignons » !

Enfin, l’Oignon est doué de propriétés aphrodisiaques connues depuis longtemps : les Arabes l’utilisent en macération pour cet usage.

Pour l’usage externe, on utilise l’Oignon râpé cru comme sinapisme à défaut de moutarde. Cuit, on en fait des cataplasmes maturatifs.

Le suc a été vanté contre l’alopécie par l’école de Salerne, mais qui de nous se risquerait à utiliser cette lotion capillaire à la rustique senteur ?




CONTACT
Nom - Prénom*
Email*
Consultation ? Question ?*
Vérification: