Aux Vertus des Plantes
Categories

HE Melaleuca à feuilles alternes à terpinéol 4

Indications (VT +) :

  • Aphtose, stomatite, gingivite, abcès dentaire (trait. Local), ulcère buccal, pyorrhée ; oropharyngite ; entérite, entérocolites bactérienne +++, candidosique ++++, virale +++, et parasitaire ; appendicite
  • Infections ORL : otite, rhinopharyngite aiguë, bronchite purulente, emphysème (surinfection)
  • Infection génitale, vulvo-vaginite candidosique chronique, vaginite à trichomonas, congestion ovarienne
  • Circulation capillaire cérébrale ralentie ; fatigue cardiaque ; hémorroïdes, varices, anévrisme
  • Asthénie, épuisement général et nerveux, dépression nerveuse (chez le nerveux), énervement et tremblement avant et aggravé durant les règles, frilosité
  • Choc opératoire lié à l’anesthésique (préventif)
  • Brûlures de radiothérapie (préventif)

Contre-indications : Aucune connue





Famille des Myrtacées

Parfum : frais, épicé, légèrement amer
Action énergétique : yang
Planètes dominantes : Jupiter, Vénus

Parties utilisées : Feuilles

  • Monoterpènes : (+)-alpha-pinène (3%), Beta-pinène (0,4-1%), myrcène (0,5-1,5%), alpha- et gamma-terpinènes (7-8% et 14-18%), paracymène (3-16% et jusqu’à 20%), imonène (1-3%), terpinoène (3%)
  • Sesquiterpènes : beta-caryophyllène (1,2%), aromadendrène (2,75%) allo-aromadendrène (0,4%), viridiflorène (1%), alpha- et delta-cadinènes (tr. et 1,5 – 3%)
  • Alcools monoterp. (45-50 %) : (+)-terpinène-1 –ol-4 (25-45 %), alpha-terpinéol (3,5-5 %), beta-terpinéol (tr.), p-cyménol-8 (0,1 %), (+)-cis- et transthujanol-4 (tr.)
  • Alcools sesquiterp. : gobulol, viridiflorol
  • Oxydes terp. : 1,4-cinéole, 1,8-cinéol (5-9%), époxycaryophyllène II
  • Positivante
  • Anti-infectieuse majeure, antibactérienne à large spectre d’action (sur gram + ; staph. ; gram- : coli. proteus, kleb., entéro. et autres entérobactéries), antifongique (cand.), antivirale, antiparasitaire (lamblias, ascaris, ankylostomes), antiseptique
  • Anti-inflammatoire
  • Immunostimulante (aug. IgA et IgM basses, aug. C3 et C4)
  • Antiasthénique ++, tonicardiaque (musculotrope-ventricules-)
  • Décongestionnante veineuse, phlébotonique
  • Neurotonique (équilibration), analgésique
  • Hyperthermisante
  • !radioprotectrice

Esthétique

Etant bien tolérée par l’organisme et n’étant pas toxique, elle est très facile à utiliser et précieuse pour les affections de la peau et des muqueuses provoquées par des agents microbiens et pour le traitement d’états d’irritation après le rasage ou l’épilation.
Elle peut être utilisée pure dans de nombreux cas mais, pour des peaux sensibles, il est préférable de la diluer à 1/10 dans de l’huile végétale ou une autre base, selon l’utilisation qui en est faite, par exemple dans une crème ou une lotion faiblement alcoolisée. Du fait de sa remarquable capacité de pénétration et de son pouvoir détergent et dissolvant sur les tissus pathologiques ‘alors qu’elle n’attaque pas les tissus sains) elle est également indiquée pour les mycoses des ongles et des tissus situés sous les ongles. Dans ce cas, il sera bon de masser la partie intéressée avec cette huile, tous les jours, jusqu’à ce que l’infection ait disparu.
Par friction sur le cuir chevelu, elle combat les pellicules et le prurit. En bain ou bain de pieds, elle est déodorante et astringente en cas hyperidrose.

Intimité

L’huile essentielle favorise la disparition de l’herpès labial et génital (dans ce cas, utiliser de l’essence diluée dans de l’huile ou dans de l’eau pour des lavages et des compresses). En lavage vaginal, elle agit sur la candidose.

Animaux

Quelques gouttes de cette huile sur une éponge humide que l’on frottera sur le pelage d’un chien auront un effet déodorant et éloigneront les insectes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

CONTACT
Nom - Prénom*
Email*
Consultation ? Question ?*
Vérification: